Hugh Masekela

Article, Artistes

Hugh Masekela, né en 1939 et décédé en 2018, est un musicien trompettiste sud-africain. Il apprend à jouer de la musique très tôt, et baigne dans l’univers du jazz. Venu des Townships, quartiers pauvres réservés aux non-blancs, il se voit offrir une trompette par un prêtre britannique, sur laquelle il s’entraîne inlassablement. En 1960, il s’envole pour New York, où il rencontre de prestigieux musiciens du jazz, notamment Miles Davis.

Il enregistre plusieurs albums qui rencontrent le succès, tout en se tournant vers un jazz aux racines africaines, proche de l’afrobeat de Fela Kuti. Il tente de faire des ponts entre l’Afrique et les musiciens afro-américains, de sublimer l’héritage du continent africain. Il compose en 1987 un hymne anti-appartheid, Bring Him Back Home, destiné à Nelson Mandela. Il se battra fermement contre l’apartheid jusqu’à son abolition en 1991, année ou Masekela retourne en Afrique du Sud, où il passera la fin de ses jours.

“Les gens croient que je me sers de la musique comme une forme d’activisme, mais je leur réponds : ça aurait été fâcheux si, ayant obtenu l’attention du monde, je ne lui avais parlé que de fleurs.”

Retrouvez Hugh Masekela et tou-te-s les autres artistes et projets militants sur notre page Instagram

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s